TOSSIAT

logo du site
  • TOSSIAT
  • TOSSIAT

Accueil du site > Pages Annexes > Festival du film étranger

Festival du film étranger

Beaucoup de monde vendredi à la salle des fêtes de Tossiat pour le premier film des semaines du cinéma étranger dont c’est la 22e édition. Ain’pacte proposait un film tibétain "Le vieux chien" montrant le choc des cultures au Tibet colonisé par la Chine. La discussion sur le film et le Tibet se prolongea pendant la dégustation de pâtisseries et de thé tibétains préparés par Sonam , réfugiée tibétaine vivant à Bourg avec sa famille".

sans titre

LE VIEUX CHIEN
LAO GOU
Pema Tseden
Chine / 2011 / 88 min
Avec Yanbum Gyal, Drolma Kyab, Lochey.
Né en 1969 dans la province de Quinghai, Pema Tseden fit des études bilingues tibétain-chinois à l’Institut du Nord-Ouest pour les nationalités, pour se destiner à la traduction, puis à littérature. En 2003, il obtient une bourse d’une ONG, la Trace Foundation, pour suivre un programme de doctorat à l’Institut de Cinéma de Pékin. Il tourne son film de fin d’études, Pâturages (2004), dans la langue tibétaine, dans sa province natale et avec des acteurs locaux – ce qui demeurera une constante de toute ton œuvre cinématographique. Il se fait remarquer sur le plan international avec son premier long-métrage, Le Silence des pierres sacrées (2005). Sur la route/A la recherche de Drimé Kunden (2009) obtient le Grand Prix au Festival de Shanghai. Son dernier film, Tharlo (2015), a eu sa première mondiale au festival de Venise. Il a aidé son directeur de la photographie, Sonthar Gyal, à devenir cinéaste, en produisant ou co-produisant ses deux films, The Sun-Beaten Path (2011) et River (2015). Pema Tseden continue de se consacrer à la littérature. Neige, un recueil de sept de ses nouvelles, traduites du tibétain par Françoise Robin et du chinois par Brigitte Duzan, a été publié en France par les éditions Philippe Picquier.
Un patriarche tibétain refuse de vendre son chien de berger aux nouveaux riches chinois. Le mouvement du film amène un plan fulgurant, où s’exprime la violence sourde de la tension entre les deux ethnies.


Film inédit en France. Le Vieux chien a reçu le Grand prix du Festival FILMeX (Tokyo) et le Golden Digital Award au Festival de Hong Kong.
Dans un village de la province chinoise du Quinhai, sur les plateaux de l’Himalaya, un patriarche tibétain, Akhu, essaie de maintenir son style de vie traditionnel – son troupeau, son chien, ses rapports familiaux. Son fils, Gonpo, est un propre à rien porté sur la boisson et tyrannique envers son épouse.
Le cœur du conflit entre père et fils, c’est leur fidèle chien de berger, un mastiff tibétain. Cette race de chiens est devenue la rage sur le marché chinois. Mais Akhu refuse de faire de son vieux copain un jouet pour les nouveaux riches de Pékin. Sans lui demander son avis, Gonpo vend le chien à un trafiquant. Akhu le rachète. Mais on lui fait comprendre que la bataille est perdue d’avance ; les mastiffs tibétains atteignent des prix si élevés que s’il ne vend pas l’animal, un maraudeur aura vite fait de le voler…

Le vieux chien

Programme du festival



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF